lallie et son mariage

Aller en bas

Re: lallie et son mariage

Message  Chimera le Mer 5 Mai - 23:04

[quote="Chimera"]Elle attendait patiemment que chacun prenne place. Quelques retardataires se faufilaient pour combler les espaces du cercle, Maira notamment, qu’elle était ravie de revoir. Les embrassades suivraient… C’était bien qu’elle soit là elle aussi.

Ce jardin était devenu un petit lopin de vie, peuplé d’êtrespapillonnants, comme par exemple Margot, dont on pouvait presque distinguer les ailes tant elle rayonnait de bonheur.

Chacun semblait plus ou moins installé, étrange cercle aux menhirs de toutes tailles, équipés d’une chope ou non. Ce n’était pas le jour pour faire une crise de formalisme aigu et elle se contenta de contourner chacun, l’air serein et bienveillant, le creuset fumant dans ses mains en coupe. Alors que ses pas décrivaient le premier cercle, ses yeux se posaient sur chacun, désireux qu’ils étaient de bien connaître la composition de son cercle du jour.

Trilo, menhir boiteux, avait eu besoin non pas de deux pieds mais de quatre pour prendre sa place dans le cercle. Il était confortablement installé, et semblait bien décidé à tenir ses positions, et ce malgré les questions innocentes de Tualenn qui déclenchèrent quelques sourires dans l’assemblée. Elle espérait que quelqu’un satisferait sa curiosité naïve et enfantine. Les questions d’un enfant ne devaient jamais, jamais rester sans réponse. Cette soif de savoir –si cocasse fut-elle- était bien trop chère pour être prématurément frustrée.

Inébranlable, le capitaine demeurait, navire ancré aussi solidement sur terre qu’en mer. La position était visiblement alléchante, vu qu’il fut bien vite rejoint par Nagirrok ainsi qu’un homme qu’elle n’avait jamais vu. Le petit trio avait donc des airs de salon de thé, bienheureux innocents dénués de l’expérience de ces cérémonies.


Le jour n’était pas propice à une crise de formalisme aigu. Ils étaient là pour eux, et c’était l’essentiel. Debout, assis ou la tête en
bas, cela n’avait, au fond, qu’une importance toute relative.

Poursuivant sa marche, elle jeta un regard à Efenwel.
Il l’intriguait.
Il semblait nourrir à son égard une antipathie qu’elle s’expliquait mal. Sa mémoire lui jouait-elle des tours ? Sur quel pied danser ? La question serait à se poser, mais pas maintenant. Pour l’instant, un sourire se dessina sur ses lèvres. Il avait fait le bonheur de Margot en cette journée, et rien que pour ça, il aurait mérité qu’elle l’embrasse. Margot ne le quittait pas des yeux. Craignait-elle qu’il s’évapore sous le coup d’un rayon de soleil, telle l’ombre qu’il mettait tant d’application à demeurer ?

Zabou, elle, était passée du centre du cercle à cette chaleureuse périphérie qui abriterait l’union d’amis chers. Oban avait-il étéretenu ? Son jeune neveziad avait doublement sa place dans cette
cérémonie. Elle irait aux nouvelles si jamais il ne pointait pas le bout de son bâton tout récemment acquis.


Alors qu’elle allait achever son cercle et reprendre la parole, une petite flèche rousse vint se placer aux côtés de Lastree. Chaque rencontre avec sa fille, depuis leur retour, avait des airs de retrouvailles après leur séparation trop longue. Elle dût faire preuve de bien de la détermination pour ne pas la serrer dans ses bras une nouvelles fois. Elle ne perdait cela dit rien pour attendre.

Il allait bientôt être temps d’inviter les futurs époux à se placer au centre du cercle. Mais pas encore. Un regard vers eux lui indiqua qu’ils avaient tout leur temps, bavardant et échangeant des regards gourmands. L’union est plus douce lorsqu’elle se fait attendre.
Mais pas trop.
Allez Chimera, pas de zèle.
Elle ne savait que trop l’impatience qui tiraillait chaque parcelle d’un être en ce moment…



_________________
avatar
Chimera
Admin

Messages : 145
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://domainechimera.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: lallie et son mariage

Message  Chimera le Lun 10 Mai - 20:37

Nous jurons de nous tenir en paix,
De vivre, malgré tout,
dans l'amour,
Cœur contre cœur, joue contre joue.
Ecoutez-nous ô
Vénérés Ancêtres
Entendez nos vœux sacrés
A cet instant
prononcés.


Un instant de pause. Silence qui ne
serait troublé que par leurs voeux sur fond de ressac et de brise
marine. Elle souriait désormais, joie toujours renouvelée que de
célébrer de telles cérémonies...
Le temps pour eux de prononcer ces
mots qui les lierait aussi sûrement que l'étoffe qui liait désormais
leurs poignets.
Une fois qu'ils eurent prononcé ces mots qui ne
regardaient qu'eux et la Mère, elle reprit d'une voix douce:


Ô
Mère, le monde est difficile à comprendre et la dureté omniprésente
S'il
est ainsi, c’est probablement que vous l’avez voulu et qu'il l'est pour
notre salut.
Ô Mère, vous nous avez fourni les outils pour faire
face à ces difficultés: le cœur et la raison...
Ô Mère, cette
diversité que vous avez créé dans le monde, nous la comprendrons et
trouverons notre chemin...
Ô Mère entendez nos prières et guidez
nous vers la lumière.
Ô Mère aidez nous à nous comprendre, à nous
aimer tous autant que nous sommes et comme nous sommes... à apprendre à
connaître et à partager...
Ô Mère, voyez maintenant notre
réjouissance car aujourd’hui nous marions deux des nôtres...


Lorsqu'elle
eut prononcé ces mots qui se voulaient universels, elle reprit, les
yeux allant de l'un à l'autre des jeunes époux.


Votre
choix a été de vous unir, et nous respectons tous ce choix. Cette
cérémonie, ce rite de passage marquera consciemment et devant témoins la
transition vers une nouvelle vie qui s’annonce. Nous avons recréé des
espaces primordiaux, positionné des Energies Premières pour mieux
reprendre conscience de notre place au sein de tout ce qui est. Nous ne
faisons plus qu'un, enfants du Ciel et de la Terre, avec Nature
environnante.


Elle se tourna vers une gourde de peau
posée près d'elle, la souleva et versa un peu de son contenu, l'eau de
la fontaine de Barenton, dans une petite coupe de cuivre. Se redressant,
elle la tendit aux époux.


Buvez et partagez, ce
simple liquide, source de votre vie, source de toute vie.
L’eau est
le plus simple des éléments, mais sans lui point de vie. Apprenez à
respecter l’eau, apprenez, regard tendre avant d'ajouter: si vous ne le
savez pas déjà, que les choses les plus simples de la vie sont les plus
importantes.


Bien sûr qu'ils le savaient, mais
certaines choses étaient toujours bonnes à dire.
Elle récupéra la
coupe, se baissa à nouveau pour la poser et sortit de sa besace une
miche de pain qu’elle avait cuisinée spécialement pour l'occasion. Elle
leur tendit:


Partagez et mangez. Ce pain, produit de
la farine, moulue du blé cultivé par les hommes eux-mêmes issus de la
terre. Nourrissez votre corps comme Mère Nature nourrit votre esprit.
Soutenez-vous l’un l’autre. Quand l’un a faim, que l’autre le nourrisse.
Quand l’un est faible, que l’autre soit sa force.


Planté
à deux pas d'elles, un flambeau brûlait, il était temps désormais pour
lui de se rendre utile... Elle le plaça dans leurs mains unies.


Que
le feu de Lug protège votre foyer. Il n’est pas par hasard que l’on
nomme ainsi le domicile que vous partagerez. Grâce à ce feu, vos corps
seront réchauffés à la manière de vos âmes qui rayonneront du feu de
l’amour que vous partagez. Que votre foyer soit un lieu d’accueil et de
partage. Que votre amour rayonne autour de vous et réchauffe ceux qui
vous entourent.


Elle tourna la tête vers ceux qui
assistaient à la cérémonie:


Que l'assemblée
bienveillante ici présente reconnaisse l’union que Nature vient de
bénir.


Il serait bientôt temps de clore le rituel et
d'aller célébrer l'événement de façon moins formelle... pour le moment,
elle laissa le silence régner, afin que chacun puisse prendre la mesure
de ce à quoi ils étaient en train d'assister.

_________________
avatar
Chimera
Admin

Messages : 145
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://domainechimera.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum